Martinisme
L'Ordre dans le monde
Documents et Etudes

Organisation initiatique indépendant, l’Ordre Martiniste n’est sous la tutelle d’aucun organisme politique, idéologique, religieux ou courant de pensée. L’Ordre Martiniste a été déclaré, depuis 1962, association à but on lucratif, et respecte les lois en vigueur dans les pays où il est établi.

Entrer à l’Ordre Martiniste implique de respecter une procédure établie, d’échanger préalablement d’autres membres dûment autorisés, d’être motivé par un désir profond de transformation, de chercher une réponse aux questions que peut poser l’existence même et son but,  ainsi que de remplir les conditions administratives nécessaires. C’est donc une démarche qui demande implication et motivation. Dans l’autre sens, un membre de l’Ordre Martiniste peut, à tout moment et sans aucune contrainte, décider de se « mettre en sommeil » ou de quitter l’organisation.

On notera que ce fonctionnement est précisément opposé à celui de la secte.

L’œuvre que l’Ordre Martiniste diffuse est encadrée par des rituels d’initiation qui lui sont propres. Il est non dogmatique. Avec une pédagogie spirituelle propre, Il prend sa source dans la tradition ésotérique chrétienne, elle-même sans contradiction fondamentale avec la tradition primordiale, sans pour autant négliger l’étude d’autres systèmes philosophiques ou religions traditionnelles, de leurs symboles et de leur adaptation au lieu, au temps et à l'époque.

L’Ordre Martiniste suit les traces et l’enseignement de Louis-Claude de Saint-Martin, dans le cadre de l’organisation initiatique fondée, à partir de 1887, par Papus.

texte accueil.jpg

***

Les buts que s’est fixé l’Ordre depuis sa création.

Les moyens de l’Ordre Martiniste

Fonctionnement de l’OM

Les activités de l’Ordre Martiniste

Questions fréquentes

Les buts que s’est fixé l’Ordre depuis sa création.

1- L’éveil et transformation de l’individu, allant de l’’homme/femme de désir à la condition de l’individu en tant qu’être progressivement libéré d’anciens attachements (dissiper l’éphémère et l’artificiel pour laisser émerger la profondeur de l’Être). L’approfondissement progressif d’une connaissance ésotérique qui, issue de la Tradition primordiale, ouvre sur une spiritualité donnant du sens à l’existence.

2- La démarche martiniste est pratique, car basée sur l’étude, la recherche et l’échange de connaissances, la méditation et l’oraison, aussi bien en groupe qu’individuellement, toujours inspirée par des valeurs humanistes.

Il s’agit bien de la « Voie Cardiaque » (expression inventée par Papus pour désigner le martinisme), ou voie unitive, qui réunit harmonieusement la voie intellectuelle, la voie du sentiment et celle de l’action. L’éveil spirituel de tous, hommes et femmes, est le but poursuivi par l’OM. La méthode nous fut transmise à travers la pensée de Louis-Claude de Saint-Martin, actualisée et mise en symboles par Papus. Elle peut, en effet, prendre des formes adaptées à notre monde moderne parce que, si la lettre peut changer en s’adaptant aux besoins du moment, l’esprit, lui, ne change pas.

Le premier travail du Martiniste est la Réconciliation avec lui-même, avec les autres et avec la source transcendante (peu importe le nom : Dieu, Soi, l’Autre, l’Unique, etc).

La Réconciliation est la prise de conscience de notre éloignement vis à vis de la Source, et de ses conséquences sur la Nature comme dans nos rapports avec nos semblables.

La Réconciliation de l’individu est le premier jalon vers la « Réintégration du genre humain ». Réconciliation et Réintégration sont des termes fondamentaux dans la pensée martiniste.

amcl270.jpg


fleche-double-en-hausse-de-icone-5692-48.png

Les moyens de l’Ordre Martiniste

L’homme de désir ne compte que sur ses propres forces.

« L'âme de l'homme est faite pour embrasser dans sa pensée toutes les œuvres que le principe des choses a laissé sortir hors de son sein… » L.C. Saint-Martin, Ecce Homo

Le martinisme de ce siècle ne ressemble à aucun autre martinisme du passé...aujourd'hui, en quelques clics bien placés, n'importe qui peut avoir accès aux rituels, symboles et connaissances touchant les Ordres initiatiques. S'il n'aime pas Internet, quelques ouvrages lui donneront accès à l'ensemble de nos rites.

C'est un fait, pas une hypothèse, et  il faut l'accepter.

Le véritable secret est dans l'espace qui se crée entre l'initié et le symbole (martiniste) et l'enfantement intérieur qui suit. L’Ordre Martiniste s’applique à en créer les conditions requises,  afin de soutenir et  nourrir l’initié

Le chemin spirituel est, bien souvent, âpre, difficile et solitaire. Cette solitude incombe à tout chercheur spirituel car le « déploiement de l’être » est toujours personnel et donc singulier. Pour cela, la démarche martiniste propose une mise en commun, offre des temps et des espaces collectifs pour partager et alléger cette impression de solitude inhérente à la spiritualité de l’individu. Il s’agit des activités de Groupe.

Au sein d’un Groupe la recherche intellectuelle, philosophique et mystique est favorisée par les échanges fraternels lorsqu’on aborde la Connaissance à partir de différents points de vue. Le martiniste complète ainsi ses connaissances, tout en respectant les opinions d’autrui. Il apprend à recevoir et à donner. Ou, mieux : à donner et à recevoir.

amcl50.jpg

Le Groupe propose une philosophie, une mystique et une méthode de travail à la fois individuelle et collective.

Les principaux outils qu’offre l’Ordre à ses membres sont :

  • Des réunions périodiques dans les villes où un Groupe est actif (communément une réunion par mois), sous un rituel bien précis et inchangé.
  • Une initiation (échelonnée sur plusieurs « degrés ») validant l’entrée dans la chaîne de l’Ordre Martiniste et permettant la participation aux réunions rituelles au sein des Groupes,
  • Des symboles et leur étude (sous forme de réflexion, de méditation, etc.). Le symbole peut être vu comme une forme extérieure, perceptible, d’une réalité intérieure d’ordre spirituel, transcendant.

Ces points seront plus amplement développés dans les autres rubriques du site.

fleche-double-en-hausse-de-icone-5692-48.png


 

Fonctionnement de l’OM.

1 - L'Association Martiniste

Afin d’être en accord avec la dernière réglementation concernant les Associations à but non lucratif, régies par la loi de 1901, l’Ordre Martiniste s’est doté, il y quelques années, d’une association, l’Association Martiniste (A.M.), qui prend en charge la partie administrative de l’Ordre Initiatique proprement dit : assurances, gestion financière, fichiers divers, organisation matérielle des Conventions annuelles, Assemblées générales obligatoires, déclarations à la Préfecture, parmi d’autres documents administratifs officiels, etc.

L’A.M. a un Bureau avec un président, un vice-président, un trésorier et un secrétaire. D’autres fonctions peuvent lui être confiées.

fleche-double-en-hausse-de-icone-5692-48.png

2- Groupes et Cercles

Groupe martiniste :

Les membres de l’Ordre Martiniste travaillent en Groupe, lors de Réunions rituelles de travail.

Les Groupes martinistes sont composés de personnes venant d’horizons les plus divers. L’âge, les connaissances, l’argent sont des valeurs secondaires par rapport aux qualités de cœur et au sens et pratique de la fraternité. Les Groupes sont de taille réduite, ce qui facilite la communication dans un climat de paix et de fraternité. En outre, ces réunions permettent des échanges et des prises de conscience qui s’avèrent difficiles pour un individu isolé.

Les réunions de Groupe sont réservées aux membres initiés. Les initiations sont gratuites et exigent la présence physique de l’initiateur et de l’initié.

Cercle martiniste :

L’Ordre Martiniste propose aussi une autre forme de réunion, les réunions en Cercle. La nature et la qualité du travail est similaire à ceux des réunions de Groupe, la différence étant l’absence de rituel et de « décors ». Ces réunions de Cercle sont ouvertes, à la fois, à tous les membres de l’Ordre (initiés ou non) et à toute personne que la démarche martiniste intéresse et qui souhaiterait venir découvrir nos pratiques et réflexions. Cette activité en Cercle est l’occasion idéale pour apprécier le travail proposé au sein de l’Ordre Martiniste et de l’évaluer face à ses propres attentes spirituelles.

Lors des échanges, les membres sont encouragés à développer leur sens critique, toujours dans un esprit constructif, et à faire intelligemment preuve de patience. Ce lent travail sur soi conduit à une profonde transformation de l’individu. Il s’agit d’une lente Alchimie interne qui n’exclut nullement l’alchimie externe. Les deux sont complémentaires. Précisons que la Magie n’est pas enseignée ni pratiquée chez nous.

Membre isolé :

Dans des circonstances exceptionnelles, un membre peut être considéré comme isolé. C’est le cas notamment quand la présence physique pose problème à cause de l’éloignement géographique d’une ville où un Groupe ou Cercle est actif ,ou que d’autres problèmes tels que l’âge ou l’état de santé rendent l’assistance régulière difficile.

Un suivi individuel, sous forme de Cahiers, dont le nombre est limité, est alors envisageable.

Le membre isolé devra toutefois rejoindre un Groupe pour toute initiation.

fleche-double-en-hausse-de-icone-5692-48.png

Les activités de l’Ordre Martiniste

C'est dans les temps collectifs qu'une organisation donnée va extérioriser sa propre identité.

N'étant pas une « société secrète », tous les temps de rassemblement, non rituels, de l'Ordre Martiniste sont ouverts aux non membres (amis, familles), c'est-à-dire rayonnants dans le monde, sans souci de dissimuler, mais avec le désir de partager.

L'Ordre connaît ainsi des temps de rassemblements où ne participent que ceux qui, objectivement, souhaitent témoigner de leur état.

fleche-double-en-hausse-de-icone-5692-48.png

1- Convention de l'Ordre Martiniste

La convention de l'Ordre Martiniste a lieu chaque année durant le week-end de l'Ascension. Cette date est choisie non pour des raisons religieuses, mais parce qu’elle offre une structure temporelle fixe (4 jours), sans se soucier de date précise.

Chaque année, c'est un Groupe différent qui organise un rassemblement dans sa ville (ou dans une ville proche qui peut présenter un intérêt particulier).

Un thème général est travaillé en commun, par petits groupes, sur des questions précises et dans un temps limité, chacun intervenant brièvement dans un discours qui, idéalement, doit trouver amplification, relais et cohérence avec celui des autres participants.

Ont lieux également :

  • des visites à caractère culturel,
  • une soirée festive,
  • une réunion de réflexion par « degrés »,
  • un temps rituel.

Les lieux comprennent généralement une pension complète (nuit et repas).

fleche-double-en-hausse-de-icone-5692-48.png

2- Les Journées Papus

Le fondateur de l'Ordre Martiniste, le Dr Gérard Encausse Papus-, nous a quittés le 25 Octobre 1916. Chaque année, pendant le week-end le plus proche de cette date, ont lieu les « Journées Papus ».

Ces journées se déroulent en quatre temps :

  • Conférence,
  • Réunion rituelle,
  • Regroupement autour de la tombe de Papus au cimetière du Père Lachaise,
  • Banquet.

En raison de cette visite sur la tombe du Fondateur de l'Ordre, ces journées se déroulent à Paris.

fleche-double-en-hausse-de-icone-5692-48.png

3- Les cahiers

Pour les membres adhérents à l'Association Martiniste (à jour de leur cotisation)  qui ne sont rattachés à aucun Groupe ou Cercle (ce qui n’interdit pas aux autres membres d’en profiter), mais qui souhaitent recevoir des enseignements et partager des valeurs martinistes, ont été élaboré des cahiers.

Ils abordent des thèmes de l'ésotérisme traditionnel et principalement occidental.

Chaque Cahier aborde un thème précis. Un exposé accompagné de références permet au membre de se doter d'éléments de réflexion. Des questions permettent ensuite de s'interroger sur sa propre démarche, au regard de ces thèmes.

Ces interrogations et pensées sont écrites puis envoyées à un secrétariat chargé d'établir le lien entre les membres concernés. Car l'étudiant n'est pas seul (c'est la raison d'être initiale de ces cahiers) ; il est accompagné dans ces réflexions par un correspondant, qui garde l'anonymat, et l'aide à élargir ses visions, par des commentaires et apports bienveillants.

Ces échanges ne sont pas de « cours » ou des « corrections », mais permettent une appropriation du martinisme. Ils permettent de laisser émerger un sentiment d'appartenance à une structure plus vaste, tout en favorisant la réflexion personnelle.

fleche-double-en-hausse-de-icone-5692-48.png

4- Le Flambeau

La revue « Le Flambeau » est diffusée par voie postale dans chaque foyer où il y a un membre de l'Ordre Martiniste, sous forme de livret papier.

Cette revue parait 4 à 5 fois par an. Elle est principalement composée d'articles émanant de membres, chaque article étant édité sous la responsabilité de l'auteur et non de la revue ou de l'Ordre.

Chaque membre est libre de participer à cette revue. Les participations ne sont pas toujours des exposés qui ont été présentés dans les Groupes, adaptés au format d'une revue ; II peut s'agir de courriers, de poèmes, d'analyses de livres ou d'articles, de témoignages ou de simples « pensées » ....

Un comité de lecture décide de l'opportunité de la parution des articles qui lui sont soumis.

fleche-double-en-hausse-de-icone-5692-48.png


Nous contacter

fbmeetus.jpg

colloque guaita.jpg

Pour plus d'informations et inscriptions cliquez ici ...


Fermer

 
 
Recherche
 
 

© 2015 - 2016  Ordre Martiniste